Post-oil landscapes?

Odile Marcel, Baptiste SANSON, Régis AMBROISE, 2013

Collection Passerelle

Fossil fuels are becoming rarer and more costly, ushering in a new era that we call ‘post-oil’ to indicate the major changes this energy transition will bring to our way of organising the Earth’s space and production, and to our way of living and moving about.

In opening our pages to those who shape and will continue to shape our landscapes, we hope to bring together know-how that is already outlining the physical space that tomorrow’s societies, in a post-oil era, will use to clearly incarnate a new relationship with nature based on multiple use of the earth’s land and territories, and in which the sentiment of a joint, peacefully shared asset has clearly returned.

This dossier is not available in English. Please contact us if you want to help us translate part of our contents.

To download : apres_petrole.pdf (7.1 MiB)

Notre propos n’est pas de débattre de l’imminence ou du caractère improbable d’un pic pétrolier, il est de marquer comment l’épuisement des ressources non renouvelables à bon marché - qui sont en grande partie responsables de la pollution de la planète -, va appeler une façon nouvelle de vivre et d’habiter, de produire des richesses et de gérer les ressources naturelles.

Toutes les catégories professionnelles soucieuses du vivre ensemble d’aujourd’hui et de demain ont commencé à renouveler les approches et à imaginer des alternatives. Nous avons souhaité donné la parole à la communauté des disciplines de l’espace : architectes, urbanistes, aménageurs, agronomes, paysagistes etc. Dans chacun de ces métiers qui conçoivent les formes et la composition des paysages, des préoccupations nouvelles, des réalisations ont vu le jour.

Les paysages sont la forme donnée au projet social d’une époque. La société à venir, ses pratiques et ses mœurs façonneront des espaces nouveaux, elles inventeront des compatibilités nouvelles entre l’homme et son milieu. Marquant une rupture radicale avec l’ère de la croissance qui a permis l’avènement du monde moderne, la transition énergétique sera ainsi une transition écologique et paysagère puisqu’elle aura à substituer une nouvelle économie, de nouveaux usages et un cadre spatial mieux ajusté aux réalités du milieu terrestre que ceux qu’avait conçu le XXème siècle pendant la courte période où il utilisa sans frein les ressources du sous-sol.

Si le paysage permet de comprendre comment fonctionne une société, c’est aussi un outil pour penser ses évolutions. Aujourd’hui, l’ambition d’une meilleure efficacité sociale, économique et environnementale conduit chaque territoire à valoriser ses propres singularités et à se dégager des modèles tout faits, même verts, qui croient pouvoir imposer partout des solutions préformées. Imaginant de nouveaux paysages, ces territoires cherchent désormais à donner corps, dans la durée, à la nécessaire compatibilité de l’institution sociale, des besoins humains et du milieu vivant.

En ouvrant nos pages à ceux qui façonnent et façonneront les paysages, nous avons souhaité rassembler les savoir–faire qui tracent dès à présent le terrain des sociétés de demain dans un « après pétrole » qui offrira, incarné dans l’espace, la lisibilité d’un nouveau rapport à la nature fondé sur un multiusage des lieux de la terre et des territoires, dans l’évidence revenue d’un sentiment du bien commun, pacifiquement partagé.

38 analysis

6 case studies

2 proposals

3 resources