Capitalisation de l’expérience & dossiers thématiques

Ni évaluation, ni documentation, la capitalisation vise à permettre aux porteurs de l’expérience d’apprendre de ce qu’ils font/ont fait en la formalisant, de confronter cette expérience au regard et à celle de ses pairs pour identifier ce qui peut être utiles à d’autres, de produire de nouvelles connaissances.

CITEGO apporte, selon les cas, un appui méthodologique, un regard extérieur, un regard innovant, une contradiction (pour bousculer et approfondir les réflexions) ou un appui rédactionnel.
Il s’agit de dégager de la confrontation entre cas des principes directeurs, communs aux expériences, malgré ou en raison de la diversité des contextes.

2017-2018 Dossier « Comment construire le pouvoir d’agir d’habitants et de professionnels sur la ville ? » : Alternative Pour des Projets Urbains Ici et à l’International (APPUII) ; Centre Sud - Situations Urbaines de Développement

Présentation des partenaires

  • Centre SUD. Créé en 2004, il est un lieu de pédagogie, de recherche et d’échanges sur l’architecture et les situations urbaines de développement au Sud comme au Nord. Il a comme vocation de partager et diffuser les connaissances scientifiques, universitaires et habitantes, concernant la problématique du développement dans son adaptation à l’expansion et à la transformation urbaine rapide, ainsi qu’à l’exigence d’implication des citadins. Il participe à la constitution et au renforcement d’un réseau réunissant chercheurs, pédagogues, étudiants et professionnels investis sur ces questions.
  • APPUII. Association créée en 2012, elle regroupe des bénévoles (avec l’appui d’un coordinateur salarié) intervenant en soutien à des demandes locales d’habitants concernés par des projets de transformation urbaine impactant directement et parfois violemment leur quotidien et leur droit à rester dans leur quartier. L’association contribue à l’émergence d’une ville coopérative, soucieuse d’écoute et d’égalité. Son action vise à fabriquer, initier et promouvoir des Alternatives Pour des Projets Urbains Ici et à l’International, principalement en formalisant un réseau de compétences solidaires pour les quartiers populaires et contre la marchandisation de la ville.
  • Réseau SUD, Pédagogies et Pratiques Coopératives est un réseau scientifique et thématique soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication depuis 2014. Il a notamment pour ambition de former et informer de façon approfondie et critique, multi-située sur les questions d’habitat majoritaire, de la production aux politiques du logement (précaire, social, réhabilitation) ; de contribuer à élargir la palette des connaissances et des capacités d’apprentissage des étudiants tout en créant des ponts entre écoles d’architecture, formations universitaires et société civile. In fine, il met en synergie les actions du Centre SUD et d’APPUII pour interroger, expérimenter, et faire valoir une fabrique de la ville collaborative et solidaire.

Nature du partenariat

Le partenariat entre CITEGO et ces organisations porte sur trois volets :

  • la capitalisation des rencontres et des actions menées par chaque structure ;
  • la réflexion sur les effets des actions menées par les trois structures, et l’identification des principaux défis et des pistes d’action futures ;
  • la création d’espaces de dialogue et de co-formation, mobilisant des collectifs d’habitants, des enseignants, des étudiants et des représentants des collectivités.

2016-2017 - Dossier « L’Économie Sociale et Solidaire, un outil pour une approche multi-sectorielle et multi-échelles de l’action publique ? » : Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES) ; Ecole d’Urbanisme de Paris (EUP)

Présentation des partenaires

Le Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire (RTES) réunit des collectivités locales qui s’engagent autour d’une charte pour le développement de l’économie sociale et solidaire.

Le RTES agit pour promouvoir les initiatives des territoires à travers ses publications et l’organisation de rencontres ; pour valoriser auprès des institutions nationales et européennes la richesse des actions menées ; pour favoriser le transfert des bonnes pratiques, à travers des journées d’échanges et de débats, la mise en place de formations ; pour rechercher les conditions d’amélioration des politiques mises en œuvre.

L’Ecole d’Urbanisme de Paris est rattachée à l’Université Paris-est Créteil (UPEC) et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM). L’EUP affiche 3 ambitions principales :

  •  Développer et internationaliser l’ensemble de ses formations en mettant l’accent sur une approche pédagogique innovante centrée sur la mise en situation professionnelle et le suivi individualisé de l’acquisition des savoirs et savoir-faire.
  • Jouer un rôle essentiel de liaison entre la formation et la recherche en développant et intensifiant les relations entre les laboratoires de recherche sur l’urbain et le Labex Futurs Urbains.
  • Devenir un haut lieu du débat public sur les grands enjeux urbains et de la fabrique urbaine en Ile de France, en France, en Europe et dans le monde.

Nature du partenariat

Le partenariat porte sur l’analyse de la capacité de l’ESS à favoriser la transversalité entre politiques publiques sectorielles et la coopération et l’articulation entre échelles territoriales.

Des étudiants de l’EUP ont été mobilisés pour réaliser une analyse comparative à partir de 4 cas d’études portant sur :

1. L’analyse de la coordination entre les différents niveaux de collectivités territoriales :

  • Bordeaux, Bordeaux Métropole, département et Région Nouvelle Aquitaine, 4 collectivités qui ont une politique en matière d’ESS.
  • Bretagne : une articulation Région / Pays, des Départements engagés, et des instances de concertation territoriale mises en place depuis longtemps.

 

2. L’ESS comme outil pour l’articulation entre services et politiques sectorielles, ESS facteur de développement territorial : comment convaincre ?

  • Communauté de communes Auberive Vingeanne et Montsaugeonnais : collectivité en milieu rural, où l’ESS est une politique récente, l’articulation est donc en construction.
  • Ville de Sceaux, où l’articulation entre services autour de l’ESS est souhaitée.

Cette analyse a été accompagnée par un « comité miroir », réunissant des professionnels et des élus, engagés sur des politiques ESS ou spécialistes des démarches de concertation ou d’élaboration des politiques publiques.

L’analyse croisée des études de cas a permis de dégager 5 scenarii d’organisation d’une collectivité face à un projet relevant du champ de l’ESS. Lire le dossier

Scenarii 1 à 4 d’organisation d’une collectivité face à un projet relevant de l’ESS
Scenario 5 d’organisation d’une collectivité face à un projet relevant de l’ESS
Légende des infographies